Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2015 6 24 /10 /octobre /2015 11:18

Les monuments aux morts mentionnent les tués au front . Il le fallait. Mais les soldats décédés après la guerre, des suites de leurs blessures ont des noms inconnus . Oubliés aussi les amputés, les aveugles et tous les blessés qui ont traîné une vie misérable à leur retour au foyer. Et pourtant , ils ont donné beaucoup à la France. C’est le cas de mon père , le soldat Etienne Gonthier.

Il était incorporé dans l’artillerie lourde. Il fut blessé par un éclat d’obus le 7 octobre 1917 au fort de Condé , dans le département de l’Aisne, près du chemin des Dames . Il eut le maxillaire fracturé et il perdit 12 dents. Cela entraîna des troubles gastriques et de fréquents vomissements. On détecta un ulcère stomacal.

A peine rétabli, il demanda de reprendre sa place de téléphoniste à la batterie. Son courage fit l’admiration de ses supérieurs qui lui décernèrent la croix de guerre avec étoile de bronze.

Mais son état de santé s’aggrava au fil des années. Les médecins militaires établirent son taux de pension progressivement à 15%, à 25 % puis à 35 %.Malheureusement cela se termina par un cancer à l’estomac dont il mourut.

Au moment du décès, le docteur n’ a pas reconnu la relation de cause à effet entre l’ulcère et le cancer et la pension n’a pas été revalorisée. 35% n’étant pas un taux permettant une réversibilité, ma mère dépourvue de ressources fut obligée , pour vivre, de faire des ménages.

Le soldat Etienne Gonthier est mort des suites de ses blessures de guerre . Il est mort pour la France mais la France fut pour sa famille une mauvaise mère

Partager cet article

Repost 0
Published by mesecrits-vains
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de mesecrits-vains
  • Le blog de mesecrits-vains
  • : blog éclectique: les sujets sont culturels, sociétaux ,touristiques,historiques et religieux.
  • Contact

Face Book

Liens