Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 17:42

 

 

 

 

 

 

 

pierre

   Celestin  était mort depuis longtemps déjà mais l'on se rappelait son amour de l'argent. Au café , il n'ouvrait point sa bourse ou bien d'un geste lent, simulant de payer, il ne pouvait  jamais car d'autres plus rapides  l'avaient fait avant lui . Il ne voyait pas quand ses vaches paissaient dans le pré du voisin , mais il voyait très bien quand celles des autres  tondaient quelques touffes qui lui appartenaient. Il était très avare et l'on disait de lui , comme pour s 'en moquer  "qu'il eût tondu  un oeuf ou écorché un rat  pour en avoir la peau !"

 

   Qu'importe ! Il était mort. Son fils  était marié et était à la ferme, avec le frère cadet,  "un tonton", qui  aidait bien aux durs travaux des champs .

     C"était à une époque fort lointaine , il est vrai , où existaient encore de nombreux revenants .  Les  nuits étaient troublées  par des âmes errantes qui frappaient aux portes et aux volets de bois . On entendait des bruits , des pas lourds martelant les planchers , des portes qui s'ouvraient et des cris  d'âmes en peine. On voyait des lueurs perçant l'obscurité quand les esprits follets s'approchaient de vous , dans un bruissement d'aîles . A travers les grands prés qu'éclairait la lune,  on pouvait voir passer  , avec un bruit d'enfer , des squelettes recouverts d'un linceul , poursuivis par des bêtes aux  geules  grand'ouvertes . C'était la  chasse maligne . Si  on la rencontrait , il fallait se signer . Nombreux étaient aussi les méfaits de ce monstre : la bête" pharamine ".  Les spectres , pourtant immatériels étaient à cette époque des êtres bien réels. On se sentait  peu sûr : l'au-delà  était là , ou bien c'était  l'enfer.

    Dans la maison de Célestin, au milieu de la nuit depuis bien des années, c'était le même spectacle . A minuit ,cela comm:ençait par un bruit, un choc contre la porte suivi d'un grincement des gonds qui tournaient  : quelqu'un entrait . On attendait ceci car rituellement  dès minuit sonné , la même scène avait lieu . Ensuite c'était des pas, des pas lourds accompagnés d'un   cliquetis de chaînes et du bruit  d'un  objet traîné , d'abord dans la pièce du bas ,puis à l'étable et enfin dans la grange . Les dormeurs réveillés   savaient  que ce bruit qui s'éloignait reviendrait bientôt ,qu'il entrerait icidans ce "gabinet" où ils étaient couchés. Le bruit s'annonçait  en descendant   l'escalier de bois de la grange à l'étable, puis dans le couloir de "l'écurie" . Pour mieux se protéger , on se cachait la tête sous les draps tirés haut, en espérant au moins que le bruit cesserait avant de pénétrer dans cette salle basse . Mais immanquablement,le bruit se rapprochait,  les chaînes  étaient là ; et le plancher craquait .A si le sol au moins  avait été de terre , il eût moins résonné ! Enfin le bruit cessait ...

    Un jour ,Louis ,le fils aîné, chef de la maison  puisqu'il  était marié , osa regarder bien que tremblant de peur . Alors il vit son père mort depuis longtemps . La tête décharnée était reconnaissable ; les pieds traînaient de lourdes  chaînes de fer reliées à un boulet énorme  . Le père était courbé car il était chargé  d'une très lourde pierre portant sur un côté  la marque  d'une croix . C'était bien une borne que le père portait.

    Au cours de sa vie , Célestin , cet homme très avare , lui qui avait toujours "peur de tout manquer" , avait déraciné  les limites des champs pour s'agrandir un peu . Mort , il était condamné  pendant toutes les nuits , avec son attirail  de chaînes et de boulets , à traîner sur son dos , une borne arrachée.


Partager cet article

Repost 0
Published by mesecrits-vains - dans tourisme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de mesecrits-vains
  • Le blog de mesecrits-vains
  • : blog éclectique: les sujets sont culturels, sociétaux ,touristiques,historiques et religieux.
  • Contact

Face Book

Liens