Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 07:09

Dans ce dernier livre, Hubert Reeves nous fait connaître l’histoire de la terre et l’importance du hasard dans la formation de notre globe. Voici les idées que j’ai retenues .

Nous avons de la chance que les neutrinos  aient existé. Au moment  du Big Bang, dans   l’espace  galaxique , il s’est formé essentiellement de l’hélium. En se condensant, ce gaz a formé des étoiles. Et dans le cœur de ces étoiles  de puissantes réactions nucléaires  ont donné naissance aux noyaux des atomes  de carbone, d’azote,  et d’oxygène. Mais ces atomes n’avaient pas suffisamment  de force pour être expulsés du brasier  nucléaire ; ils étaient prisonniers. Mais parmi ces  atomes se trouvaient les neutrinos qui ayant une très grande énergie ont pu  s’échapper du  brasier , entraînant avec eux les atomes de carbone, d’azote et d’oxygène.

Ces atomes se sont associés au  hasard pour former des solides dans l’univers ; solides  groupés en nébuleuses contenant de la matière et de l’antimatière.

Nous avons de la  chance que l’espace galaxique il y ait eu plus de matière que d’antimatière car ces deux types de particules, quand elles se rencontrent se détruisent  pour donner naissance  à de la lumière .  Il y eut un excédent de matière  qui s’aggloméra  pour former des planètes.

Ensuite , un hasard  heureux a permis la naissance  de notre système solaire. Si les forces  nucléaires avaient été plus intenses, tout l’oxygène de l’air se serait transformé en hélium et il aurait  ni soleil , ni eau , ni vie.Si les forces nucléaires avaient été plus faibles les noyaux atomiques se seraient désintégrés et la matière eut été radioactive empêchant toute vie. Si la force de la gravité avait été plus forte les étoiles se seraient transformées en trous noirs. Si la force de la gravité avait été plus faible il n’y aurait pas eu  non plus de galaxie, pas d’étoiles. Nous devons donc notre existence à un équilibre des forces nucléaires et de gravité .

Nous avons la chance d’avoir un champ magnétique et des éruptions  volcaniques. Ces phénomènes proviennent des explosions d’étoiles de la voie lactée , il y a plus de quatre milliards d’années . Ces explosions ont libéré des éléments radioactifs (uranium, thorium, calcium) qui se retrouvent dans le noyau terrestre où ils se désintègrent en provoquant une chaleur  voisine de 6000 degrés en faisant apparaître le champ magnétique terrestre.

Le champ magnétique est une chance  car nous sommes perpétuellement bombardés par des rayons  cosmiques issus des explosions d’étoiles et du vent solaire. D’ailleurs , les hôtesses de l’air ont un temps limité  dans les avions  car elles sont très exposées aux UV nucléaires. Le champ est un bouclier qui nous protège en détournant une grande partie  de ce terrible bombardement. La lune et Mars n’ont pas de champ magnétique à cause de leur faible volume : 1/50ème  de la terre pour la lune et 1/10  pour Mars. Ce faible volume a permis un refroidissement plus rapide  et le feu interne s’est éteint donc plus de champ magnétique.

Les éruptions volcaniques  ont été utiles au moment de la formation de la terre car elles ont dégagé  de grosses quantités de CO2 or les plantes ont besoin de CO2  pour leur photosynthèse. Il est vrai que le CO2 actuellement  est trop important. Il est responsable  en partie du réchauffement  climatique, de la fonte des glaces, de l’acidification des océans mais s’il n’avait pas été là , la température moyenne de la terre  serait de moins quinze degrés. Toute eau serait  gelée et il n’y aurait pas de vie.

Nous avons la chance de nous trouver à une distance du soleil   qui permet à la terre d’avoir une température moyenne de 15 degrés. Si nous étions aussi près du soleil que Mercure  la température serait de plus 180°. Si nous étions  aussi  loin du soleil  que Pluton  la température serait  de moins 220°.

Nous avons la chance d’avoir une couche d’ozone à 50 km de la terre. L’ozone provient de la transformation par les U.V de l’oxygène  diatomique O2 en une molécule triatomique 03. L’ozone est aussi un bouclier qui comme le champ magnétique  arrête une grande partie des UV, ce qui rend la vie possible.

Nous avons la chance que des météorites  aient apporté de l’eau et des gaz  qui ont permis le développement de la vie. Ces météorites étaient  énormes et leur impact a fait incliner l’axe terrestre alors les saisons apparurent. La météorite qui  est tombée  dans le golfe du Mexique à Chicxulub , il y a 65 millions d’années a fait disparaître le dinosaures  dont le nombre  et la faim dévorante limitaient l’expansion des petits mammifères.

Et puis progressivement , la vie a engendré  de  nouvelles vies, de nouvelles espèces en faisant  croître l’oxygène atmosphérique.  Au début  de la terre, il y avait peu d’oxygène atmosphérique mais les  êtres vivants (les  algues  et les bactéries)  en se nourrissant  de minéraux terrestres ont rejeté de l’oxygène dans l’air. Quand le taux d’oxygène  a atteint 1%, alors apparurent les cellules  à noyau  central contenant un génome qui a permis  l’évolution des espèces. Puis, à 5% d’oxygène, les cellules  se sont  associées   pour former des êtres vivants de grandes dimensions mais la vie restait aquatique. A 15% d’oxygène , les êtres vivants  se sont nantis de  poumons et la vie terrestre a été possible.  Voilà résumés les points importants de ce que Hubert Reeves  a appelé : « La belle  histoire »

 

Notes :  Un génome est un ensemble de gènes (25000) portés par les chromosomes.  Un gène est un segment d’ADN.

ADN ,Acide  Désoxyribo Nucléique , enroulé en double ruban.

.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by mesecrits-vains - dans culture
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de mesecrits-vains
  • Le blog de mesecrits-vains
  • : blog éclectique: les sujets sont culturels, sociétaux ,touristiques,historiques et religieux.
  • Contact

Face Book

Liens