Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 17:29

    220px-Chalencon (Haute-Loire) Pont du Diable1-copie-1

 

 

Le château de Chalencon a encore fière allure avec sa porte monumentale, sa chapelle d'époque et son donjon altier, solide malgré son âge. Pour l'atteindre aujourd'hui, c'est là , chose facile : la route y conduit ! Mais autrefois il fallait emprunter un très mauvais  sentier, étroit et caillouteux.

      Vivait là  un seigneur soucieux de bien gérer  ses terres alentour. On le voyait  visiter son domaine, parcourir la campagne à cheval souvent, mais quelquefois à pieds,toujours d'un bon pas bien qu'en ces lieux agrestes,un sol horizontal soit  chose des plus rare . L'Ance coulait  dans un ravin profond. La rivière séparait les terres seigneuriales. Certes, les jours d'été quand les eaux étaient basses, le passage à gué était des plus aisé, mais qu'un orage advînt, il vous coupait la route et ceci pour longtemps. Il y avait bien au Nord , pour aller à Tiranges, le pont de Bounary; mais , à moins de faire un immense détour, impossible d'aller  à la Grange du  Fieu, à Drossanges ou Boissières. Or l'homme du château avait des terres encore plus éloignées, à Praval, à Chales, à Moulas et même à Cherchebrot,sur le versant Ouest et donc fort isolées. Il fallait donc un pont ! 

       Les pins étaient nombreux dans les gorges de l'Ance. Les manants en coupèrent  pour construire l'ouvrage. La rivière étant large , un pile fut construite au milieu du courant . On planta très profond des futs de bon diamètre  tout suant de résine  . Tout allait pour le mieux  , du moins les premiers jours.

Mais c'était sans compter  sans la fureur des eaux. Une pluie torrentielle tomba sur le pays, pendant  une huitaine. L'eau ruisselait partout . La rivière grossit à couvrir ses berges Elle affouilla ses rives, déracina les arbres qui poussaient en bordure. Le courant déchaîné traînait d'énormes branches et des trains d'arbres flottants . Il s'en saisissait alors  comme d'énormes béliers ; et prenant son élan , les jetait sur la pile qui barrait son chemin. La pile était solide et résistait très bien. La rivière s'acharna,choisit de plus gros arbres, les lança de plus loin. Le pont fut secoué  , ébranlé puis enfin arraché. Il partit à vau l'eau . Et il n'en resta  plus rien !

Que fallait-il donc faire , sinon recommencer ?Derechef, on bâtit  un pont encore plus fort, avec d'énormes  arbres qu'on alla chercher loin. On travailla longtemps afin qu'il fût solide. On doubla la pile au  milieu de rivière. Ondressa des culées en blocs cyclopéens. L'ouvrage semblait de fer et certes indestructible !

Il  servit en effet tout l'été, tout l'hiver, un hiver long, neigeux  qui fit bien des misères. La neige recouvrait tout ,épaisse, dense et lourde. Au printemps enfin,  le soleil revint. Il lançait ses rayons avec beaucoup de force, et la neige fondit  plus vite qu'à l'ordinaire, si vite que les ruisseaux  quittèrent tous leur lit. L'Ance monta, monta si haut qu'elle souleva le pont et l'arracha  encore !

Il y eut  encore un  pont numéro trois qui fut détruit aussi.

Bien sûr , il eût fallu une belle arche en pierre qui aurait enjambé cette méchante rivière ! Mais ici les maçons  ne savaient point construire   d'ouvrages aussi grands, aussi hauts , aussi fiers . Le sire de Chalencon  était fort marri. Un nouveau point de bois  ? L'Ance le détruirait dans les prochains six mois ...

Mais l'homme du château  eut une idée géniale. Disciple de Manès, il pria le démon  de venir le  voir. Le Malin tarda . Il sut se faire attendre. Cependant une nuit  et par un temps  couvert qui rendait  minuit plus noir que de coutume, Belzébuth arriva. Le seigneur l'accueilla et lui offrant  un siège le supplia  ainsi :

   "O, toi, ange des ténèbres,j'ai besoin de ta force et de ton  grand génie. L'Ance m'a emporté trois ponts de bois de pin ! Méphisto,construis-moi, un vrai pont tout en pierres, très haut et très puissant et qu'il soit éternel! "

Le Maudit  esquiva  un malicieux sourire qui prêtait à penser  que sa force perverse n'était point  étrangère   à la démolition des trois ponts précédents . Mais il hocha la tête en signe d'acquiescement.

    -"J'accepte ,dit-il enfin, mais voilà le marché :celui qui passera le premier sur le pont me suivra  en Enfer. Je veux avoir son âme." 

Le prix était fort cher,le seigneur hésitait. Avait-il bien le droit de disposer d'une âme , fut-elle  d'un manant ? Ne risquait-il pas qu'au jugement dernier, Dieu le lui reprochât ? Il finit  cependant par donner son accord mais,  pour se racheter fit annoncer partout les risques encourus par quiconque  passerait  le premier sur ce pont.

Méphisto  tint parole. Le soleil disparut ;la nuit fut la plus noire  que l'on n'aît jamais vue. Une nuit satanique et pleine d'un vacarme à vous essoriller ! En bas, s'animaient tous les gnomes de l'Enfer , tous les diables, tous les djinns et goules, habitants de l'abîme. Le pont se construisit si vite  qu'au matin le Maudit avait fini son oeuvre.

De la cour du château, à travers le feuillage, rien n'était  perceptible. D'aucuns , cependant, auraient bien voulu voir ce nouveau pont de pierre. Le soir, le seigneur décida de descendre sur les rives de l'Ance. N'était-il pas normal qu'il se sacrifiât , lui qui avait traité avec Lucifer ? Il suivit un sentier tout neuf, tracé nuitamment par les gnomes de l'Enfer. Et au dernier tournant le pont  lui apparut. C'était vraiment un très très bel ouvrage !Mais l'esprit du Mensonge avait joué de ruse. Ce n'était pas un arc mais deux cintres inégaux s'appuyant sur une pile solidement construite. C'est à quarante pieds  que l'arche s'élevait !  Elle portait sur son cintre un passage très étroit, bordé de parapets. Satan avait construit un  ouvrage durable ; les arbres en bélier ne pourraient plus frapper: la pile déportée laisserait le passage au plus gros du courant . Construite en éperon  du côté de l'amont, elle saurait esquiver les coups les plus violents. C'était un pont solide à l'épreuve du temps !

Le prince des ténèbres était là,assis sur la murette , arborant son sourire narquois et très méchant. Le sire de Chalencon  allait franchir l'ouvrage et se damner ainsi ... mais son chien surpris de voir cette tête encornée,avec cette barbiche sur ce visage maigre, ces pieds de bélier et cette fourche en main,aboya de fureur, se jeta sur le diable et le mordit au corps. Lucifer  jura de façon effroyable mais sortit victorieux en transperçant le chien de sa fourche de fer. Combattre contre un chien était-ce honorable ? Le premier à passer était cet animal ! Satan était furieux. il s'enfuit  emportant  la bête pantelante, ensanglantée et morte.  Et pour calmer sa rage il prit  avec lui une pierre de la murette. Elle y manqua longtemps. Il promit encore qu'il saurait se venger .

  Il délégua alors la troupe des lutins. Ils élirent campement dans les rochers bordant  le sentier  tout proche de la route . Ils creusèrent des niches que l'on peut voir encore, confortables, en fauteuil  avec des accoudoirs. Là,  bien calés, à leur aise, ils pouvaient attendre. Les soirs ,au clair de lune, il menaient leur sabbat, leurs danses sataniques toutes hérissées  de crics , de ricanements et de bruits  insolites. A la brune, ou la nuit, qu'un cavalier  remontât lentement le sentier caillouteux , les gnomes sautaient en croupe. Du cheval, ils tiraient la crinière, hurlaient dans les oreilles, se pendaient  à la queue. L'animal apeuré partait au grand galop,heurtant les durs rochers et rebroussant chemin , il dévalait la pente  à vitesse effrénée,risquant à tout instant  de se briser les os et de tuer son maître. L'homme  et sa monture  terrassés, par la peur, fatigués  à l'extrême , s'arrêtaient enfin , haletants, essoufflés , incapables  de faire un pas supplémentaire. Alors les farfadets laissaient  là leur ami de passage et partaient  en riant  pour  aller se blottir dans leurs niches de pierre, à l'affût du suivant  qu'ils  allaient tourmenter plus méchamment encore.

"


Partager cet article

Repost 0
Published by mesecrits-vains
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de mesecrits-vains
  • Le blog de mesecrits-vains
  • : blog éclectique: les sujets sont culturels, sociétaux ,touristiques,historiques et religieux.
  • Contact

Face Book

Liens