Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 10:41

Sur la lande...

  antheme.jpg


    Si tu as soif de grands espaces en harmonie avec le ciel, avec le soleil et le vent, si tu aimes la solitude et l'immensité,  si tu veux vivre des heures de liberté, si tu veux oublier et t'enivrer d'errances et d'air pur, alors un jour d'été, choisis les hautes terres, les landes de bruyère.

 

Il te faudra marcher car ici la nature a repoussé les routes. Elles longent ces étendues mais sans les pénétrer. Ici, c'est le domaine des pâturages que seuls quelques sentiers parcourent. L'herbe n'est plus tendre et longue, elle devient fine et grêle. Plus de cultures, plus de hameaux vivants. Seules quelques jasseries souvent inhabitées inclinent au  loin leurs toits : les Grands Chars,  Les Pradoux , Jean-Marie , Garnier , ou bien Pégrol .Partout c'est la lande infinie où l'Ance  naît à ses sources discrètes et mystérieuses: c'est un dernier morceau de terre où le temps a fait halte , un ilôt oublié depuis plusieurs siècles.

 

Dans cette nature originelle, tu deviens  humble, modeste comme la barque dans  l'océan. Ce qui compte, c'est l'horizon  circulaire qui t'emprisonne dans cette immensité, ce sont les nuages  qui moutonnent  du côté de la Dore ,  c'est la solitude  et la grandeur du site . Bientôt tu ne penseras plus à rien, tu vivras  une sorte d'euphorie où le vide de l'espace entrera en toi, chassera tes pensées, t'envahira l'esprit.  Tu seras en accord avec le bleu du ciel, avec la terre noire  des sentiers, avec le silence qui s'ajoute au silence, embarqué sur un vaste bateau flottant dans l'espace  pour remonter le temps vers un état premier , une vie pastorale que  tu désireras parce qu'elle t'est inconnue. Tu pourras courir , chanter,crier, tu seras seul, tu seras libre.

 

Mais si le ciel s'assombrit au cours de ta dérive, si le paysage prend un aspect sinistre, ne fuis pas, flâne encore, le spectacle sera beau. Il faut voir  Gourgon, Pierre sur Haute balayés par le vent qui lance  dans le ciel son armée de nuages ; il faut voir  le vent courir  sur la lande , coucher l'herbe, la tordre, arracher  quelques touffes, souffler dans le sentier, soulever la poussière , la faire tourbillonner ; il faut entendre le vent siffler,hurler et faire sa sarabande autour des pierres Basanes ; il faut humer le vent chargé  du relent des moutons ; il faut le sentir plonger ses griffes dans tes cheveux, te souffler au visage, t'enlever ton habit de théâtre que les autres connaissent, te laisser nu, vrai , conscient  de ta faiblesse, acceptant le terme de ta vie comme la fin  du jour  ou celle de l'été.

                                                                      Francis



Partager cet article

Repost 0
Published by mesecrits-vains - dans tourisme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de mesecrits-vains
  • Le blog de mesecrits-vains
  • : blog éclectique: les sujets sont culturels, sociétaux ,touristiques,historiques et religieux.
  • Contact

Face Book

Liens