Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 septembre 2015 4 24 /09 /septembre /2015 08:02

Cette encyclique a reçu un accueil très favorable d’une grande partie du monde politique et notamment du Président de la République française ,François Hollande qui en a fait l’éloge : « J’ai formé le vœu que la voix particulière du Souverain Pontife soit entendue sur tous les continents, au-delà des seuls croyants .A l’heure où la France se prépare à accueillir les négociations climatiques, je tiens à saluer cet appel à l’opinion publique mondiale comme à ses gouvernements. »

De cette lettre solennelle, retenons quelques idées. Le pape critique l’économie de marché qui est seulement guidée par des intérêts financiers au détriment de l’humain. Il incite lfes gouvernements à intervenir pour surveiller et diriger dès qu’une dérive apparait.

Il s’élève aussi contre la « culture du déchet » qui conduit à jeter sans chercher à réparer ou à recycler, qui transforme rapidement les choses en ordures. On jette des objets mais aussi de la nourriture . François affirme judicieusement que « jeter de la nourriture c’est comme si on volait de la nourriture à la table des pauvres. »

ll fait remarquer que l’exploitation intensive de la nature conduit à la destruction du milieu de vie et rend l’homme victime de cette conduite. Ainsi les produits phytosanitaires en pénétrant dans les aliments les rendent dangereux. « Il faut , dit-il , sortir de la spirale d’autodestruction dans laquelle nous nous enfonçons. »

Politiquement, le pape ne supporte pas les énormes inégalités sociales. Il se range du côté des pauvres « qui croupissent dans une misère dégradante, sans réelle possibilité d’en sortir. » Il s’indigne que les très riches « ne savent même pas quoi faire de ce qu’ils possèdent et font éloge avec vanité d’une soi-disant supériorité. ». Il condamne leur attitude quand ils achètent à l’Etat , à bas prix , des terres qu’ils feront transformer en champs pétrolifères, polluants, ne produisant plus jamais de nourriture . Il souhaiterait que les ressources naturelles soient plus équitablement réparties alors qu’elles sont consommées par seulement vingt pour cent de la population mondiale. Les pauvres et les générations futures sont ainsi privés des moyens d’existence . Pour lui , c’est un vol.

Il émet l’idée révolutionnaire que la terre est un bien commun ,un héritage commun. Chacun doit avoir sa part en propriété et en produits du sol. Pour lui , l’écologie doit avoir une perspective sociale. Et l’on doit reconnaître aux plus pauvres les droits fondamentaux dont ils sont dépourvus.

Enfin, il lance un cri d’alarme pour que notre planète soit gardée dans son intégrité car elle appartient aussi aux générations futures. Nos parents nous l’ont transmise, à nous de la transmettre à nos enfants, « à ceux qui viendront » dit-il. Le bien commun doit être lié à une solidarité intergénérationnelle .

Enfin le pape valorise le travail qui permet l’épanouissement de la créativité, et qui donne un sens à la vie . Il rappelle que Jésus a travaillé manuellement. Aussi insiste-t-il sur la nécessité d’un travail pour tous.

On ne peut que souscrire et approuver les idées contenues dans ce remarquable ouvrage « Laudito Si » qui contribuera au sauvetage de notre planète.

Repost 0
Published by mesecrits-vains - dans religion
commenter cet article
2 septembre 2015 3 02 /09 /septembre /2015 10:30
Islam et écologie

La sourate XVI « Les Abeilles » témoigne d’une conscience écologique. Mais ici, ce n’est pas l’homme qui agit sur la nature, mais Dieu. L’homme a un rôle passif. Allah a mis le monde animal au service de l’Homme.

« Les chameaux ont par Lui, été créés pour vous. Pour vous, s’y trouve vêture et utilités et nourriture dont vous mangez »(5). « Ils portent les fardeaux vers une contrée que vous n’atteindriez qu’avec peine. (7) « Il a créé le cheva , le mulet, l’âne pour que vous les montiez et comme apparat. » (8). « Du ventre des abeilles sort une liqueur de différents aspects où se trouve une guérison pour les hommes. »(71 :69)

«L’animal et l’homme se sont adaptés l’un à l’autre. L’un charge les fardeaux , l’autre les porte.

Le monde végétal est aussi au service de l’homme :

« Des fruits des palmiers et des vignes, vous tirez une boisson enivrante et un aliment excellent. » (69 :67)

Allah a mis toute la terre au service de l’humanité :

«C’est Lui qui a fait descendre du ciel une eau dont vous tirez de quoi boire et dont vivent les arbustes où est une nourriture par vous donnée à vos troupeaux. » (10) ; »Par cette eau ,il fait pousser pour vous les céréales, l’olivier, le palmier et toutes sortes de fruits. »(11) ; « C’est Lui qui a assujetti la mer pour que vous mangiez une chair fraîche issue d’elle. »(14)

Bien sûr, c’est une économie de paysage mais elle offre les meilleures conditions de vie à l’humanité. C’est une économie naturelle et rustique, riche par sa nature originelle, exempte de toute souillure donc écologique. Mais dans le rapport entre le vivant et la nature , l’homme a un rôle passif . C’est le milieu qui crée le mode de vie.

Remarquons enfin , que dans cette sourate aucune critique n’est formulée. Il s’agit d’une écologie positive

Repost 0
Published by mesecrits-vains - dans religion
commenter cet article
26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 08:50

Ce texte ne sera pas illustré par des images. Mais , voici une liste non exhaustive des noms de communes où le lecteur pourra voir ces sculptures sur des églises romanes :

-en Charente Maritime: Chermagnac, Archingeay, Givrezac , Migron, Gutinières, SteColombe, Ruffac, Macqueville, Champagnole; en Vendée : Maillezais, St Pierre-le- Vieux, Chaix; en Vienne :Marnay; dans le Cantal : Mauriac; dans le Cher : Chateaumeillant ; dans les deux Sèvres :Béceleuf; en Espagne : Cervatès.;

Ces églises ont des modillons sculptés à caractère pornographique.On remarque que ces représentations sont presque toujours à l'extérieur de l'enceinte sacrée. On peut se demander quel était leur rôle .

Voici une première hypothèse; iI se peut qu'on leur ait attribué un rôle protecteur.Que l'on ait pensé éloigner, les démons.,leur interdire ainsi d'entrer dans le sanctuaire. La sexualité était dévaluée en la présentant sous forme de repoussoir pour valoriser les valeurs chrétiennes. C'était alors des contre-modèles qui assuraient une fonction appelée par les anthropologues la fonction apotrpaïque..

Mais certaines images ne semblent pas symboliser le Mal, ce qui nous conduit à penser qu'elles pourraient être simplement l'expression d'une culture profane populaire inspirée peut être du paganisme..

Dans ce cas , et bien que ce ne soit pas leur but,,ces sculptures auraient aidé le petit peuple encore imprégné de culture celtique et absorbé par la vie quotidienne valorisant le corps,,la nourriture,et les besoins de la chair, a passer des vieilles croyances au christianisme.En rentrant dans ces églises, l'homme du Moyen Age pouvait retrouver ses repères et progressivement peut- être accepter la nouvelle religion.

Il n'est pas étonnant que les animaux aient symbolisé sur les modillons et les chapiteaux les défauts et les qualités humaines car la population des premiers siècles était surtout rurale.Elle vivait près des forêts .Le monde animal fut d'abord une nourriture puis il cristallisa les sentiments humains,la peur, les désirs, l'espoir et les interrogations.. Il devint une source de symboles . D'aileurs l'église et notamment St Paul ont considéré l'animal comme une créature voulue par Dieu,bien adaptée pour symboliser la Création , le Bien et le Mal , Dieu et le Diable.

On peut penser encore que les tailleurs de pierre jouissaient d'une certaine liberté qui leur permettait de s'éloigner des consignes rigoristes des commanditaires, ou bien, ces oeuvres pornographiques étaient un témoignage du mécontentement des sculpteurs quand leur rémunération tardait à venir.

Repost 0
Published by mesecrits-vains - dans religion
commenter cet article
26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 09:46

Ce livre a été écrit par deux auteurs : Marie Balmary  psychanaliste  et Daniel Marguerat théologien. Ce ne sont pas des prosélytes, ils ne cherchent pas  à convertir, ce sont seulement des intellectuels qui font une exégèse de la Bible.

Le titre : « Nous irons tous au paradis » est évidemment  inspiré   par la chanson de Michel Polnaref :   « On ira tous au paradis , toi et moi,

                                              Qu’on soit béni , qu’on soit maudit,

                                               On ira tous au  paradis. »

Chaque coauteur donne son  point de vue sur le Jugement dernier. Et tous les deux nous montrent l’évolution  de la notion d’Enfer depuis le Moyen-Age jusqu’à nos jours.

Daniel  Marguerat nous parle des tympans d’Autun, de Vézelay, de Moissac, de Conques où des flammes dévorent des corps tordus de douleur, où des monstres hideux mangent des cadavres disloqués ,où des démons répugnants font rôtir des hommes , des femmes et des enfants . C’était au Moyen-Age, dans une  ambiance de guerres, d’épidémies, de famines, de mort. Dans une angoisse perpétuelle. Cette idée se trouve  non seulement dans les sculptures mais aussi dans les opéras de Mozard, de Verdi , de Berlioz.

Mais l’exégèse de Daniel  Marguerat  et de Marie  Balmary montre clairement que ni les tortures, ni les souffrances, ni le Purgatoire ne sont mentionnés dans les Ecritures saintes . Les Evangiles font allusion à l’Enfer mais ils ne décrivent jamais les punitions  des damnés. Matthieu, d’ailleurs, dans son évangile parle d’un dieu ayant une infinie compassion,  « un dieu qui fait lever le soleil  et tomber la pluie sur les justes  et sur les injustes. »

Paul, lui aussi minimise les destructions  infernales. D’après lui, au jugement dernier seules les parties mauvaises de l’individu seront brûlées , le « moi » sera mis  à l’abri. Le dieu  d’amour passe avant le dieu juge.

Et puis les deux auteurs  nous font remarquer que l’Eglise actuelle ne nous parle plus des  tourments de l’Enfer. Le dieu qu’elle présente n’est plus un dieu vengeur, mais un dieu d’amour.

Nos deux auteurs nous disent enfin que la croyance au jugement dernier avait cependant un aspect positif. L’enfer c’était le destin des méchants ; c’était une protestation contre le Mal ; c’était croire  aux valeurs  de justice, de paix, de respect de l’homme. Ce  n’était pas abandonner  le monde au pouvoir de domination. C’était résister.

Ils terminent en posant cette question :   « Le jugement dernier a-t-il vraiment disparu ou s’est-il transformé, s’est –t-il métamorphosé ? Si le dieu-gendarme des siècles passés est mort, les questions  du mal et de la responsabilité restent posées. Ils se demandent si l’enfer qui ne serait plus le fait de Dieu , ne serait-il pas maintenant  le fait des hommes ? N’est-ce pas lui qui a fait se révolter la terre qui se venge avec des inondations, des tsunamis, des pluies diluviennes, des séismes, des explosions de centrales  atomiques ? Une terre qui ne punit plus seulement les méchants mais qui infligent une peine à tout le monde, une peine collective. L’Enfer existe bien encore.

 

 

Repost 0
Published by mesecrits-vains - dans religion
commenter cet article
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 09:53

Le pape  François.

Au 20ème siècle , un mouvement d’idées apparait dans les pays  d’Amérique du  Sud ,le Brésil, le Chili,  le Pérou  et l’Argentine. C’est la théologie de la Liberté qui apporte un réel soutien aux pauvres et rejette le capitalisme. De  nombreux religieux adhèrent  à ce mouvement, surtout pendant la décennie  1970-1980 . On citera l’archevêque  brésilien d’Olinda et de Récif , nommé Dom Helder Camara. Il prononça la phrase célèbre : « Je nourris un pauvre et l’on me dit que je suis un saint. Je demande  pourquoi il est pauvre et l’on me dit que je suis communiste. » C’est la raison pour laquelle on l’appela « l’évêque rouge ».

L’église ne fut pas du tout d’accord avec ce mouvement avant-gardiste. Le cardinal Joseph Ratzinger , qui deviendra le pape Benoit  XVI accuse la théologie de libération d’introduire  sans recul critique, l’analyse marxiste à l’intérieur d’un discours théologique. Ratzinguer  ordonne en 1885 au franciscain  Léonardo Boff, un des chefs de la théologie  de libération ,de faire silence  sur son livre  « l’Eglise, charisme et pouvoir ». Le pape Karol Wojtyla , alias Jean –Paul II exige la démission de trois prêtres adeptes du mouvement de la théologie de libération. C’était les  prêtres Ernesto, Fernand Cardenal et Miguel Descoto. Ils étaient devenus ministres du gouvernement sandiniste.,au Nicaragua après la révolution socialiste de 1979. Un évêque , fut lui aussi interdit d’enseignement ,le théologien Sobrino.Rappelons la position de l’Eglise   qu’en 1954 :le pape Pie XII condamne les prêtres ouvriers  

...

François  ,notre pape est un jésuite de la  Compazgnie de Jésus. Ce groupement a longtemps eu la réputation d’entretenir des relations ambiguës avec le pouvoir brésilien d’avant la révolution sandiniste.

Cependant , c’est une personnalité sympathique .Il  a pour modèle  St François d’Assise qui a mené une vie d’ascète, de SDF. Sans ressources, François d’Assise vivait d’aumônes. Un jour , il rendit son  bel habit de drap à son père et se vêtit d’une robe de bure . On dit qu’il faisait l’accolade aux lépreux imitant ainsi le Christ qui lava les pieds de ses apôtres ; il détestait l’argent . A cette époque , les religieux qui partageaient cette  idée devinrent deux congrégations : les franciscains et les dominicains . L’ordre cistercien créé par St Bernard  a adopté un mode de vie très proche de celui de St François   d’Assise. Mais rappelons que le pape Sixte V qui régnait à la fin du XVIème siècle  a réintroduit le luxe  à Rome et à fait  construire les palais luxueux du Vatican.

François , le pape actuel, ne méprise pas les pauvres car il vit dans la simplicité et  sa conception de la religion  est un retour à l’Evangile ; A Buenos Aires où il était archevêque il n’habitait pas dans la maison épiscopale mais se logeait dans une maison  beaucoup plus  modeste. Il prenait le métro, le bus et faisait lui-même  sa cuisine. Il dissuadait les argentins de se rendre à Rome et leur conseillait de donner l’argent du voyage aux  pauvres. Devenu pape , il circule dans Rome en voiture banalisée  et non pas dans la luxueuse limousine papale. Pendant le conclave réuni pour l’élection sur le trône de Pierre, il a payé lui-même sa chambre d’hôtel. Il a refusé de prendre les mules rouges papales et a gardé ses souliers noirs. Il a demandé que l’anneau pétrinien (relatif à St Pierre)  ne soit pas en or mais en argent plaqué or. Il a refusé la croix papale.  Il n’aime pas les mondanités. Il dit que le pouvoir  doit devenir service. Il a demandé au peuple chrétien groupés devant le palais papal de prier pour lui,  témoignant ainsi  de beaucoup de modestie.

Mais il est contre le mariage gai qui a été adopté  en Argentine en 2010 ; il   a  la position  traditionnelle de  l’Eglise . Il considère les pauvres comme des objets d’attention , de compassion, de charité mais pas comme des acteurs  à part entière. Il  veut bien avoir pitié d’eux mais il  ne souhaite pas  qu’ils revendiquent en s’organisant en mouvement  politique

 

 

 

Repost 0
Published by mesecrits-vains - dans religion
commenter cet article
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 17:22

 

temple-copie-1.jpg

 

 

Si tu penses que tout est parfait dans ta vie , soit tu es un bouddha , soit tu es complètement idiot .

.Ne cherche pas à posséder. De la possession nait le manque. Ne t’attache à rien , ainsi tu seras toujours satisfait.. Sois content de ce que tu as , tu seras  véritablement riche.

Oublie le passé, il s’est évanoui, et le futur n’est pas encore là. Vis ce moment présent , c’est le plus important.

Garde ton calme, contrôle –toi ; le grand maître c’est toi. Domine tes désirs pour te libérer

Ne t’oppose pas à l’autre . L’autre c’est toi-même. Il n’y a point de moi. Le moi n’existe pas. Bien sûr tu as ton existence personnelle mais elle se dissout au fur et à mesure  de tes réincarnations .

 Ne cherche pas à  vaincre l’autre. Ta victoire créerait  la haine. Et jamais la haine n’a fait cesser la haine. La haine et l’attachement n’ont ni  arme, ni bras , ni jambes, ils te feront quand même du mal et te traiteront  en esclave. Réconcilie –toi avec celui  que tu as cru être ton ennemi. L’amour éteint la haine.

Tu souffres car  tu es replié sur toi. Ouvre -toi aux autres, tu trouveras le bonheur. Le bonheur est dans l’altruisme. Aie de la compassion. Tu aboliras ainsi  l’espace entre toi et les autres. Mais le bonheur est aussi là ,tout près, dans la détente et l’abandon. Le malheur est dans l’égoïsme, dans l’amour de soi.

Oui ,tu as des  difficultés . Tu ne t’en libéreras pas. ; mais tu montreras ta force et tu les surmonteras. Ce sera ta victoire.

Abstiens-toi de tout mal . Cultive le bien .Tu es responsable de tout, ne jette pas ta responsabilité sur d’autres épaules. Tout dépend de toi , rien ne dépend des autres. Tu as une mission d’exemple. Ta vie a une signification . Donne aux autres le courage et l’espoir. Fais leur confiance. Ainsi tu créeras une énorme énergie pour le changement . Et en te changeant toi-même , tu changeras le monde. Sans être  une exception tu attendras l’état de bouddha.

 Mais moi , le moine, je n’ai aucune  Loi  à donner. j’ai eu tort d’utiliser l’impératif . Tu as peut être cru que je te donnais des ordres. Je n’ai pas su te parler . Ne te fie pas à ce que je t’ai dit ,ni à la tradition, ni à la rumeur, ni aux Ecritures . Elles existent  pour la considération et pour guider l’esprit , mais elles  ne sont pas la vérité elle-même.   La vérité n’est pas dans la croyance en un dieu, elle n’est pas dans une révélation , elle n’est pas  dans la foi  .Apprends  par toi-même à reconnaitre le mal et éloigne toi de lui. Apprends à connaître le Bien  et pratique le.

Comme l’étoile filante, le mirage, la plume, l’illusion magique, la goutte de rosée , la  bulle sur l’eau ; comme le rêve, l’éclair ou le nuage , que ta pensée ait conscience  du néant des choses .Pour l’amoureux, une jolie femme est un objet de réjouissance ; pour l’ermite, un sujet de distraction  et pour le loup  un bon repas.  Toute chose est vacuité mais la vérité tu la trouveras en toi.

 

 

Repost 0
Published by mesecrits-vains - dans religion
commenter cet article
24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 15:01

 

Notre société traverse une grave crise qui la fragilise. Aussi j’ai cherché dans la Bible une solution aux problèmes des maux dont nous souffrons. J’ai relu avec grand intérêt  ce livre qui a tant influencé  notre civilisation. Mais mon esprit cartésien m’a conduit à remarquer, à relever des passages qui   m’ont paru non authentiques ou contradictoires. Cependant  j’ai cru nécessaire de terminer mon texte en mettant en évidence les valeurs morales enseignées par Jésus.

Quelle date ? Quels auteurs ?

Le fait que les évangiles aient été écrits à partir de la deuxième moitié  du  premier siècle (celui de Marc vers 7O ; celui de Luc vers 80-85 ; celui de Matthieu  vers 80-90  et celui de Jean vers 80-110), donc très tardivement après la Passion, permet de penser  que ces textes pouvaient contenir  des modifications ou présenter des  oublis plus ou moins involontaires .

Les historiens  ont établi  que les deux évangiles  canoniques de Marc  et de Luc  ont été écrits en plusieurs phases par des disciples qui n’avaient pas été  témoins de la vie de Jésus. Les paroles de Jésus auraient été modifiées, adaptées   à la vie des premières  communautés chrétiennes . Quant aux évangiles de Matthieu et de Jean  ,on admet que leurs auteurs aient pu être témoins de la vie de Jésus . 

. L’attribution de ces écrits aux quatre évangélistes date de 150 ans environ  après Jésus Christ. C’ est à cette date qu’on les  appela: évangiles.

Qu’il nous soit permis de signaler quelques passages  assez curieux :

La prmière  remarque concerne   une éclipse solaire.  Marc (15 ;33) « La sixième heure étant venue, Il y eut des ténèbres sur toute la terre jusqu’à la 9ème heure . » Il s’agit donc d’une éclipse solaire. Or , on a pu établir scientifiquement qu’il n’y avait  pas eu  d’éclipse de soleil  au moment de la mort du Christ . Il sagit donc d’un fait mytique tendant à montrer la grandeur de l’évènement .D’ailleurs dans d’autres religions ,au moment de la mort du fondateur , on relate de tels faits . Le Cosmos rendait ainsi un hommage exceptionnel à un homme exceptionnel .

Le règne de Dieu au premier siècle ? « En vérité , je vous le déclare , parmi ceux qui  sont ici, certains ne mourront pas  avant de voir le Royaume de Dieu venu en puissance. » (Mc IX ;1) Ce royaume  aurait dû s’établir au Ier siècle . Il semble bien qu’il y ait là une  appréciation  trop optimiste du temps.

Remarque tendant à prouver l’existence des frères de Jésus. Jean (20 ;12) : Après cela, il descendit à Capernaüm, avec sa mère, ses frères et ses disciples. Puis toujours dans le même évangile (Jn VII ;2 ;11) : « Et ses frères  lui dirent : « Pars d’ici, et va en Judée afin que tes disciples voient les  œuvres que tu fais » . Dans l’Evangile de Marc (4 ;31) : « Survinrent sa mère et ses frères qui se tenant dehors l’envoyèrent appeler. La foule était assise autour  de lui ,  et on lui disait : « Ta mère et tes frères  sont dehors et te demandent . ». Il semble bien  d’après ces citations que  Jésus ait eu des frères. L’église aurait  caché cet aspect de la famille de Jésus.Il est évident  que l’existence d’une fraterie est peu  compatible avec la virginité de Marie. Mai, pour moi,  cela  ne diminuerait  en rien le charisme de Jésus.

Dans l’Evangile de Jean , il existe des épisodes  qui ne figurent pas  dans les autres  évangiles. Ce sont « Les Noces de Cana » et «  la Résurrection de Lazare » . Puisque  Matthieu et surtout Marc et Luc,ces deux témoins de la vie de Jésus, n’en parlent pas, il est difficile de reconnaître l’authenticité  de ces deux évènements .

Des textes semblent s’opposer

Jésus s’adresse  ainsi  à la foule juive : « Si donc, méchante  comme vous l’êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à  combien plus forte raison,  notre père qui est dans les Cieux, donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui le lui demandent »(Mt 7-11) .  Ces paroles de l’évangile semblent  s’opposer à l’image du  Dieu vindicatif de la Bible. Dieu serait un père aimant , indulgent  pour  tous les péchés de ses enfants

Marc (VIII,31,33)rapporte des paroles de Jésus :Il (Jésus) commença à les enseigner : « Le Fils de l’Homme doit beaucoup souffrir  et être rejeté par les prêtres, les anciens et les scribes , et être tué , et après trois jours se lever .  Jésus savait donc qu’il allait mourir aussi est-il difficile de  comprendre  que  le même auteur ,Marc, ait pu écrire (Marc XV ; 34) dans ce même évangile que les dernières paroles de Jésus sur la croix  aient été : Mon Dieu , mon Dieu pourquoi m’as-tu abandonné ? » Mais ce moment tragique  est écrit différemment dans d’autres évangiles : Luc écrit simplement : « Père, entre tes mains je remets mon esprit . » (Luc  XXIII ;46). Quant  à Jean  (Jn XIX ;30) il fait dire à Jésus : « Tout est accompli ». Avec Marc , c’est un cri de désespoir ; avec Luc , c’est une prière ; avec Jean  c’est un cri  de victoire . Quelle est la version  la plus proche de la vérité ?

Ce sont les pères de l’église ,  qui au IIème siècle , ont décidé quels sont , parmi les textes relatant la vie de Jésus, ceux les plus proches de la vérité. Ils les appelèrent canoniques. Ils étaient reconnus véritables pour  les trois églises ,catholique, protestante, orthodoxe. Ce sont les Evangiles de Matthieu, de Luc , de Marc . Mais ce n’est qu’au VIème  siècle que l’Apocalypse  fut  considéré comme authentique. Cependant , à cette époque , un certain nombre de textes de la vie de Jésus furent rejetés par l’église. On appela ces documents apocryphes, c’est-à-dire douteux. C’est dans ces textes  non authentiques que  l’on cite pour la première fois la présence du bœuf et de l’âne dans la crèche du nouveau-né. !

Jésus a-t-il vraiment été baptisé  par Jean –Baptiste comme l’affirment Matthieu (3 ;13) et Marc (1 ;9) . Cette immersion  est surprenante car elle place Jésus  en infériorité par rapport à Jean-Baptiste.  De plus Jésus étant vierge de tout pêché n’avait pas besoin de se soumettre à cette purification. Aussi Jean(Jn 1-25-26) ne parle-t-il pas de ce baptême . Il mentionne simplement  une théophanie « la venue de l’esprit sain ».  Ce baptême était un sacrement habituel dans  la religion juive. Si Jésus l’avait accepté , il aurait reconnu son appartenance à la judéité . Aussi peut-on douter  encore de l’existence de ce baptême .

Et pour ce qui est du sacrement du baptême , on ne trouve nulle part dans les évangiles que Jésus ait recommandé ce baptême

Il reste que les Evangiles rapportent dans l’ensemble un certain nombre de faits incontestables. Ils sont le témoignage  de la foi grandissante  dans les communautés religieuses du début de notre ère.

 Dans la Bible  dieu apparait sous deux aspects  . Etudions d’abord  l’aspect négatif .Un morale basée sur la réciprocité : (Matthieu VII ; 1-2) « Ne vous posez pas en juges, afin de ne pas être jugés,  car c’est de la façon  dont vous jugez qu’on vous jugera , et c’est la mesure dont vous vous servez qui sera la mesure pour vous. »                                                                                                                                 L’homme n’aurait pas le choix : ou croire ou l’Enfer : « Dieu n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. Qui croit en lui n’est pas jugé ; qui ne croit pas  est déjà  jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. » (Jean III ;17-18)                                                                                                                                          

Un autre aspect de Dieu : c’est le Dieu d’amour .   Le prophète Jérémie  (31-34) l’annonce  à la maison d’Israël : « Tous me connaîtront,  depuis le plus petit d’entre eux  jusqu’au plu grand, dit l’Eternel car je pardonnerai leur iniquité, et de leurs fautes je ne me souviendrai plus . »   Voilà donc deux aspects contradictoires du visage de Dieu : le Dieu vengeur de l’Ancien Testament   et le Dieu  d’amour  des évangiles . Mais Paul explique ainsi  cette opposition : le jugement  dernier brûlerait  la chair fautive du  pécheur mais  son esprit serait sauvé.                                                                                                                                                       

Le jugement dernier.  C’est une prédiction  issue du Judaïsme.

   Paul  parle de ce jugement dans  son Epitre  aux Corinthiens (3 ;10-15) : « l’œuvre de chacun sera mis en évidence ;le jour du Jugement la fera connaître… »   et par ailleurs il écrit : « Il nous faudra  tous comparaître  à découvert devant le tribunal du Christ afin que chacun recueille le prix de ce qu’il aura fait durant sa vie corporelle,soit en bien , soit en mal (II ; 5,10)

Le Moyen Age avait dramatisé ce jugement  dernier . Il était sculpté aux porches des églises  à Autun , à Vezelay, à Moissac,  à Conques. Le jugement dernier est bien évoqué dans la Bible , mais tous   ces malheurs infernaux n’y sont pas relatés. Pas plus que le purgatoire  créé  par les pères de l’église au  XIIIème siècle

Actuellement si on ne représente plus  ce jugement , si on n’en parle plus,   les romans et les films  de fictions n’évoquent –ils pas  des scènes d’horreur , des démons maléfiques externes ou internes à l’homme, des catastrophes de grande ampleur qui rappellent les tympans des églises romanes ? Actuellement , le mal est sur terre. Les changements climatiques, les inondations, le volcanisme , la contamination  nucléaire sont peut être la fin d’une ère,  où tout le monde , les bons et les méchants  vont subir  le même écrasement  alors qu’avec le  jugement  dernier seuls les coupables expiaient leurs fautes.

Il reste que ce jugement dernier  était une protestation contre le mal, une valorisation de la justice, de la paix et du respect des autres. Croire  au jugement dernier  c’était vouloir un monde plus humain , plus solidaire

 Terminons ce compte-rendu de lecture en mettant en exergue les valeurs morales enseignées par Jésus :

Ne pas juger .   « Ne vous posez pas en juge afin de ne pas être jugés. » (Matthieu VII ;1-2)  Nous ne nous connaissons pas nous-mêmes et nous connaissons encore  moins les autres. Matthieu(XIII ;29-30) rapporte la  parabole de  la moisson. : Un paysan a semé du blé dans son champs mais son mauvais voisin , a semé nuitamment de l’ivraie  sur ce blé. Les moissonneurs voudraient arracher cette mauvaise herbe mais le paysan s’y oppose

« Non ,dit-il, de peur qu’en ramassant l’ivraie vous ne déraciniez le blé avec elle. Laissez l’un et l’autre croître ensemble jusqu’à la moisson, et au temps de la moisson, je dirai aux moissonneurs : « Ramassez d’abord l’ivraie  et liez-la en bottes pour la brûler ; quant au blé, recueillez-le dans  mon grenier. »   . L’homme est incapable de juger sereinement, en voulant faire le Bien  il risque de faire en même  temps , le mal.  D’ailleurs ,tous les régimes qui  ont prétendu statuer avec la vérité  et la vertu   sont tous tombés dans le totalitarisme  déshumanisant.

Savoir conseiller ou ordonner   L’injonction ; « Je sais que tu peux ! » met en dépendance. Le sujet devient l’instrument de celui  qui commande ; . L’exhortation« Je crois que tu peux » fait grandir. : . Je fais confiance à ta capacité d’assumer. Ainsi parlait Jésus.

Savoir pardonner doit être une qualité  du croyant. Un pardon qui  doit être total. (Matthieu XVIII,21-22) :Pierre s’approche et  lui  dit : « Seigneur quand mon frère  commet une faute à mon égard  combien de fois lui  pardonnerais-je ? Jusqu’à 7 fois ?  Jésus lui répondit : « Je ne te dis pas 7 fois mais  jusqu’à 7O fois 7 fois . »     Cela faisait donc 490 fois !  Savoir  pardonner  efst une qualité  du croyant : un pardon doit être total.

Le don    Celui qui  ne donne pas  au pauvre, c’est qu’il ne se reconnait pas en l’autre. Son erreur n’est pas tant le regard qu’il porte sur l’Autre mais le regard qu’il porte sur lui-même .. Il n’est  pas  dans l’être. Il n’a pas intégré le don. Il n’est pas dans l’amour.

Jésus  solidaire des pauvres   «  Toutes les fois que vous avez fait ces choses  à l’un de ces plus petits de mes frères  , c’est à moi que vous les avez faites .»  (Mt 25-40) Le salut serait fonction des gestes de solidarité envers les pauvres. Nul besoin de connaître  les Ecritures, seulement des gestes de solidarité simples à réaliser ; Tout le monde peut le faire. La vraie religion   doit être un humanisme  .

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by mesecrits-vains - dans religion
commenter cet article
21 mai 2011 6 21 /05 /mai /2011 11:06

images-copie-1.jpg

 

 

       Huit décembre 1854 ,Pie IX publie la bulle "Ineffabilis Deus " qui proclame le dogme de l'immaculée Conception.

1964 , au Concile de Vatican II ce dogme est réactualisé par la Constitution dogmatique "Lumen gentium ".

     Ce dogme affirme que dès sa conception , Marie a été préservée de la souillure  de  la tache originelle. Et pour preuve,  les pères de l'Eglise catholique donnent  pour source la Révélation divine.  Il s'agit donc d'un point fondamental  devenu intangible et indiscutable pour le croyant.

     Jusqu'au  XIX ème siècle, il ne s'agissait là que d'une croyance apparue surtout aux Xème et XIème siècle, puis débattues  aux Conciles de Bale, de Baltimore, de Trente et de Bologne. Donc pendant   des siècles , ce n'était qu'une doctrine,  une idée qui pouvait éventuellement être discutée et qui le fut notamment par  l'église orthodoxe.

      Ces litiges théologiques,  qui ont duré  dix siècles , ont pu créer un doute dans certains esprits.

 

  Autre pierre d'achoppement de la doctrine : la virginité  perpétuelle de   Marie. Catholiques et orthodoxes sont convaincus que Marie resta  vierge toute sa vie ; mais les  protestants refusent  cette croyance en se référant aux Evangiles  de Matthieu (13,55) et de Marc (6;3 ) où sont mentionnés les frères et soeurs   de Jésus. Les orthodoxes  affrment que ce sont des demi-frères issus d'un précédent mariage de joseph ;les catholiques avancent que ce sont  des cousins car dans les langues orientales  , il n'exsisterait qu'un seul mot pour désigner   frères et cousins.

   Hésitations théologiques qui rendent la vérité  difficile à connaître !

Repost 0
Published by mesecrits-vains - dans religion
commenter cet article
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 13:46

bible

 

Abraham apparait comme le père de l'humanité et comme un migrant  qui se construit  sans abandonner son passé

 "L'Eternel dit :"  Abraham, va-t-en de ton pays, de ta patrie et de  la maison de ton père,  dans le pays que je te montrerai. "

                                                                                                                        (Génèse 12:1)

Abraham est donc le premier migrant. Il quitte Ur, ville de Chaldée, près de Babylone, au sud de la Mésopotamie, pour s'installer  en Canaan.  Mais ce "va-t-en"  n'est pas un reniement  de ses origines  , c'est un abondon des  particularismes, des idées reçues , c'est un élargissement de son horizon qui lui fait dépasser le niveau réduit  des ascquis familiaux et sociaux.

 

"' Je ferai de toi une grande nation et je te bénirai, je rendrai ton nom grand et tu seras une source de bénédictions [....] Et toutes les familles de la terre seront bénies. " 

                                                                                                                      (Génèse 12:2,3)

Abraham  n'est donc pas seulement le père des Hébreux mais bien celui de toute l'humanité.

 

Abraham par ses deux fils ,Isaac et Ismaël est le père de deux peuples.

Sarah et Agar sont les deux femmes d'Abraham. Agar, la domestique égyptienne donne naissance à Ismaël, considéré  par la tradition  biblique et coranique comme l'ancêtre  des Arabes

Dans les récits coraniques,Isamël a construit avec son père  Abraham, la Kaaba . Avec cet épisode, les arabes deviennent des musulmans.

Sarah donne naissance  à Isaac , à l'origine de la descendance  spirituelle des juifs .

 

Bien que la plupart des textes de la Bible soient de bon aloi , il en est qui surprennent  par leur incongruité comme ceux de Loth  qui témoignent d'une réelle perversion.

Loth , le neveu  d'Abraham, un père qui prostituerait ses filles.

  Loth habitait  Sodome. Quand les gens de Sodome se présentèrent  à la demeure de Loth  pour abuser des deux anges  qui s'y trouvaient, Loth  proposa un échange obscène.

""Mes frères, je vous en prie, ne faites pas de mal ! J'ai deux filles qui n'ont point connu d'hommes; je vous les amènerai dehors, et vous  leur ferez ce qu'il vous plaira.  Seulement ne faites rien  à ces hommes pusqu'ils sont venus  à l'ombre de mon  toit.""                                                                                  (Génèse 19 : 7,8)

 

Des filles  qui pratiquent l'inceste avec leur père.

Après la destruction  de Sodome et Gomorrhe, Loth et ses filles s'étaient réfugiés  dans une grotte,

" L'aînée dit à la plus jeune: Notre père est vieux ; et il n'y a point d'homme dans la contrée, pour venir vers nous, selon l'usage de tous les pays. Viens, faisons boire  du vin  à notre père et couchons avec lui, afin que nous conservions la race de notre père. "

                                                                                 (Génèse 19:30,32)

 

 

(N.B  La Bible ne contient pas que des textes pervers. De nombreux récits bibliques sont tout à fait convenables.)

 


 


Repost 0
Published by mesecrits-vains - dans religion
commenter cet article
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 07:38

  coran.jpg

A propos de Marie

On retrouve l'Annonciation et la conception divine.

"Les anges dirent  : "O Marie ! Allah t'annonce  un Verbe émanant de Lui, dont le nom est Messie, Jésus fils de Marie, qui sera illustre dans sa vie."

                                          (sourate   III , verset 40/45 )

  Le doute de Marie.

  "Seigneur! répondit Marie , "Comment aurais-je un garçon alors que nul mortel ne m'a touchée ? "

                                          (sourate III,verset 42/47 )

  La virginité perpétuelle de Marie.

  "....celle restée toujours vierge ..."                                                                                              ( sourate XXI, verset 91 )

  L'affirmation de la sainteté  de Marie. 

  "....sa mère (de Jésus) était une sainte.  "

                                          (sourate  V , verset 79 )

  A propos de Jésus 

  Jésus thaumaturge 

  ".....quand tu as pu créer d'argile une manière d'oiseaux , avec Ma permission, quand tu as pu insuffler la vie en sorte que ce furent des oiseaux  vivants, avec Ma permission, quand tu as pu guérir le muet et le lépreu,  avec Ma permission, quand tu as pu faire sortir les morts de leur sépulcre, avec Ma permission.... "

                                             (sourate  V, verset 110 )

  A propos des points communs aux religions du livre 

Des ancêtres  : 

"Allah a choisi Adam ,Noé, la famille d'Abraham et la famille  de  'Imrân  (Jésus) sur tout le monde, en tant que descendants les uns des autres."

                                         (sourate III ,verset 30 )

"Celui qui est ennemi d'Allah, de Ses Anges , de Ses apôtres, de Gabriel , de Michel , celui-là est ennemi d'Allah. "

                                         'sourate  II , verset 92 )

  Une croyance commune  : le fruit  défendu. 

"O Adam ! habite ce jardin avec ton épouse !  Mangez de ses fruits, partout où vous voudrez mais n'approchez point de cet arbre-ci , sans quoi vous  seriez  parmi les Injustes. "

                                       (sourate II, verset 33/35 )

  La Résurrection. 

"Au jour de la Résurrection , vous ne recevrez exactement que vos rétributions ."

                                         (sourate III , verset 182/185 )

Le Coran : une culture ouverte. 

"Je t'enseignerai  l'Ecriture, la Sagesse , la Thora , l' Evangile ...."

                                         (sourate V , verset 110 )

 


Repost 0
Published by mesecrits-vains - dans religion
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de mesecrits-vains
  • Le blog de mesecrits-vains
  • : blog éclectique: les sujets sont culturels, sociétaux ,touristiques,historiques et religieux.
  • Contact

Face Book

Liens